Pourquoi tant d’HISTOIRES ?!…

Allez, c’est parti pour le premier concert littéraire de l’hiver ! On fêtera le solstice ensemble.

Et pour la peine, on vous offrira même un conte de Noel « maison ».

Nouvelle saison, nouveau trio !… Telle pourrait être la devise de ce spectacle. Vous découvrirez ainsi ce que l’ami Jean-Louis peut obtenir de son violon, et comment compère Thierry lui répond.

Comme l’espace n’est pas extensible, nous espérons bien jouer à guichets fermés… Mais ça, évidemment, ça dépend un peu de vous.

A bientôt,

………………………………………………………………………………………………………………………………………….

Et maintenant que la date est passée, hein, je fais comment moi, pour avoir quelques impressions de ce concert à la Galerie Bressigny, un concert qui tombait juste au moment où je commençais à tartiner mes toasts de foie gras en prévision du rush du 24 décembre ?…

Par chance, les Premières Mondiales s’emploient aussi à contenter les mécontents. Alors, rien de plus facile.

Soit vous patientez sagement jusqu’au 25 janvier où vous vous rendrez à Chateauneuf sur Sarthe pour la session de rattrapage que nous vous y offrirons. En bonus, vous aurez droit à quelques surprises, chut !…

Soit vous vous précipitez sur les photos prises par Essgée dans des conditions pas toujours idéales (manque de recul notamment). Merci à elle pour ces clichés souvent cueillis sur le vif ! Une sélection ci-dessous. Un moment de recueillement, et c’est parti, à la fois pour le plein d’histoires et de musique !

    

 

 

 

 

 

 

 

Non, ce n’est pas le jeu des 7 erreurs, Thierry joue en effet de plusieurs instruments. Attendez donc de l’entendre jouer de la veuze ! Vous comprendrez qu’il est plein de ressources, ce garçon ! La preuve ci-dessous :

Quant à Jean-Louis, c’était son baptème du feu avec nous. Habitué à des jauges bien plus conséquentes, il avait cependant l’air satisfait, notre Grappelli des Premières Mondiales. Le maestro nous a régalés de ses improvisations. Encore !…

Bon, le récitant s’est fait parfois véhément, invectivant l’un ou l’autre de ses personnages. Mais à d’autres moments, il s’est trouvé sans voix devant l’une des pensionnaires de la galerie de Mado. Et il y avait pourtant de quoi se réjouir, puisque nous avons fait salle comble ! Alors, cache ta joie, Albert !…

Une fois encore, un grand merci à Essgée pour ses photos !

Rendez-vous le 25 janvier 2019, pour la prochaine session des Premières Mondiales…

 

2 commentaires sur « Pourquoi tant d’HISTOIRES ?!… »

Répondre à Cachou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *