Une nouvelle B.A (boulette angevine)

Voilà un petit moment que je ne vous avais pas proposé quelques boulettes. Peu de variations saisonnières dans la production de boulettes, les bureaux d’études ne réduisant la cadence qu’en cas de force majeure (éclair de lucidité ou quelque chose d’aussi improbable). Néanmoins, il m’arrive de traîner un peu en chemin. Bref, je vous en livre ci-dessous un petit échantillonnage ; sélection que j’ai voulue variée. Bonne dégustation !

On commence par l’argumentaire cherchant à légitimer l’implantation d’une entreprise qui pourrait perturber la tranquillité du voisinage.

– La production est diurne (5h-19h). Cependant, il n’y aura pas de bruits pour les habitants à proximité, car la production s’arrête la nuit et le week-end.

Eh oui, encore un abonné à Pléonasme-magazine et à la Gazette de la Tautologie ! Il est vrai qu’il n’y a rien de pire qu’un tapage nocturne en pleine nuit.

On continue avec le vibrant plaidoyer de la Direction Régionale de l’Environnement de l’Aménagement et du Logement (DREAL), en faveur des oiseaux qui laissent pas mal de plumes dans nos campagnes.

– La sensibilité biologique est également importante pour plusieurs espèces d’oiseaux protégés, tels que la Pipistrelle, l’Aigrette Garzette et le Moineau Friquet.

Eh oui, les mutations génétiques battent leur plein ! Voilà que les chauves-souris sont devenues des zoziaux. Assurément, de drôles d’oiseaux. Ah là là, si même les fonctionnaires chargés de s’occuper de la faune n’y retrouvent plus leurs petits, où va-t-on ?

Et on termine par une phrase aussi sibylline qu’un propos de la Pythie de Delphes.

– Il conviendra d’assurer le ramassage des déchets managers sur les nouvelles habitats.

Bel exemple de « français d’aéroport ». Quant à la tentation d’assimiler certains dirigeants d’entreprises à des ordures, elle semble gagner aussi les bureaux d’études. La révolution serait donc en marche…

 

A bientôt pour de nouvelles boulettes. Je rappelle que toutes ces trouvailles sont scrupuleusement authentiques.

2 commentaires sur « Une nouvelle B.A (boulette angevine) »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *