Billets d’humeur

Passez-moi d’expressions !

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Une petite dose de superflu, ça vous dit ? Je vous propose de vous arrêter un instant sur ce fatras d’expressions ou de termes d’une insondable vacuité dont on nous abreuve au quotidien… et qui commence à me hérisser le poil. D’abord, d’où viennent-ils ces mots ou tronçons de phrases « passe-partout », qui désormais nous tombent […]... Lire la suite

Un portrait maison (2)

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, je vais prendre soin de la frange la plus conservatrice de mon lectorat. Vous qui regrettez cet âge d’or où des gamins de huit ans travaillaient dans les mines, parce qu’au moins, pendant qu’ils attrapaient la silicose, ils ne faisaient pas de bêtises. Vous qui regardez avec nostalgie l’époque […]... Lire la suite

My flyer is rich

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Je vais vous parler aujourd’hui, de gens que j’affectionne tout particulièrement. Car contrairement à une légende véhiculée par certains, je ne déteste pas toute la création ! Et ces gens, pour lesquels j’éprouve le plus grand respect, ce sont les communicants. Parfaitement. Leur nombre et l’importance qu’on leur accorde dans notre modernité de tous les jours, […]... Lire la suite

Un portrait « maison »

Réel dépassant la fiction Autres humeurs

Adepte d’une certaine tendance à la procrastination, et faisant souvent mienne la devise « Ne fais pas toi-même aujourd’hui ce que tu peux faire faire par un autre demain », j’ai longtemps remis à plus tard mon envie de brosser le portrait d’un illustre personnage qui possède sa rue, ici, à Angers, et même un lycée, dans […]... Lire la suite

Des occasions de se réjouir

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Soyons réalistes, tout ne va pas si mal. C’est sûr, de prime abord, la situation qui prévaut depuis un an n’a rien d’une promenade de santé, et… – Tu trouves malin, Tonton Albert, d’employer une telle formule ?!… – Euh, Kevin, mon neveu, tu gardes tes remarques pour toi, ou je t’envoie en stage « sciences-peau […]... Lire la suite

Ma « der des ders » sur Radio G ! ?

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

J’avoue très humblement que j’ai lambiné.  Et fatalement, le texte qui suit possède comme un petit goût de réchauffé. En même temps, il est indéniable que certains plats acquièrent de nouvelles saveurs  en effectuant des retours répétés dans la casserole. Il n’y a, pour s’en convaincre, qu’à s’attarder quelques instants sur le cursus de la plupart de […]... Lire la suite

Bienvenue au Zimbabwe !

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

L’on a cru qu’un nom de code tiendrait le haut du pavé pendant un sacré moment, qu’il ne serait pas détrôné de sitôt. Il répondait à la douce appellation de « 49-3 ». C’était concis. Efficace en diable. De facto, Il avait tout pour réussir et monopoliser le débat. Un débat qu’il avait paradoxalement annihilé. Et patatras, […]... Lire la suite

Chaud et froid

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Aujourd’hui, je vous offre une anecdote qui m’a été rapportée par un couple d’amis. Oui, il m’arrive de sous-traiter les mésaventures que je raconte. Et « oui à nouveau », j’ai encore quelques amis, en dépit de toutes les méchancetés que je dis au micro de Radio G !, voire en d’autres lieux. J’ai repris leur récit sans […]... Lire la suite

Changement de braquet

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

 On me reproche souvent de ne voir que la noirceur du monde. L’on dit que je ne m’intéresse qu’à ce qui ne fonctionne pas, que mon champ de prédilection, ce sont les trains qui n’arrivent pas à l’heure… Ah bon, il y en a tant que cela, des trains, ces derniers temps ? Bref, que je […]... Lire la suite

Un automne à (drôles de) péquins

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

  Ah, je vous le concède bien volontiers : j’ai démarré un peu en avance « l’Année Boris Vian » qui ne débutera qu’au 1er janvier prochain ! Le titre de cette nouvelle chronique, c’est en quelque sorte ma façon de faire un clin d’œil à l’éminent pataphysicien. « A juste titre », si je puis oser ce raccourci sémantique… […]... Lire la suite