Billets d’humeur

Demain, tous experts ?… (Nom de code : « C’était aujourd’hui ?… »)

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Vous pour qui les « pots de caste » de Radio G ! n’ont plus de secret, vous vous en souvenez peut-être (c’était le 30 mars dernier), j’avais promis trois chroniques ayant pour thème l’expertise. La première était consacrée aux cabinets de consultants, auxquels l’État fait abondamment appel, sans que ces sollicitations n’apparaissent réellement justifiées. A travers […]... Lire la suite

Le « consultanat », un nouvel état dans l’État

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Les plus assidu(e)s d’entre vous à l’écoute de la Bouteille aux trois-quarts vide, que dis-je, les plus « accros », se souviennent peut-être de ma dernière chronique de l’année 2021. Puisque je parle « d’accroc », il paraît d’ailleurs qu’elle « déchirait » !… Bref, une chronique durant laquelle j’évoquais le lobbying intense que menaient, à coups de dizaines de millions […]... Lire la suite

Orpéa, ou la position de l’actionnaire

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Aujourd’hui, je serais presque tenté de renommer cette chronique destinée à incarner une nouvelle « Bouteille aux trois-quarts vide » sur l’antenne de Radio G!, « la couche aux trois-quarts pleine » ! Oui, j’en conviens bien volontiers, ce texte possède quelques relents nauséabonds… mais sans doute pas pour des raisons bassement physiologiques. Je veux évidemment évoquer ici les révélations […]... Lire la suite

L’imparfait de notre présent

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Lectrice, lecteur, j’ai une question à te poser. T’arrive-t-il de cuisiner ? Bien. Puisque tu cuisines, j’imagine que tu t’es nécessairement trouvé(e) confronté(e) aux limites d’une plaque de cuisson. Ah, la plaque de cuisson !… Quel progrès, pas vrai ! Non ?… Par rapport au trou dans le sol délimité par un cercle de cailloux, ou même comparée au […]... Lire la suite

Poubelle la vie !

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Traditionnellement, janvier est le mois des étrennes. Le facteur, les pompiers, sont certainement déjà passés chez vous pour qu’en échange d’un calendrier que vous n’oserez jamais accrocher ailleurs que dans le fond du garage, vous leur remettiez un petit (voire un gros) pourboire. Les éboueurs, quant à eux, procèdent différemment. Ils arrivent dans votre boîte […]... Lire la suite

Lobby or not lobby

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Un clin d’œil à Shakespeare pour ouvrir cette petite humeur ! La dernière de cette année 2021. Certes, j’aurais pu l’intituler, en référence aux démissions en cascade des personnels soignants, « Toubib or not toubib », mais j’ai préféré revenir sur une info qui n’a peut-être pas eu le retentissement escompté, quand elle a émergé à la fin […]... Lire la suite

Prends carde à toi !

Réel dépassant la fiction Autres humeurs

Aujourd’hui, j’entends bien rétablir un peu de justice… au moins dans la sphère du potager. Je l’avoue très humblement ; je manque parfois d’ambition. Lectrice, lecteur, sais-tu qu’il existe un légume qui, pour des raisons obscures, est victime d’une défiance persistante, d’un discrédit tenace ? Une disgrâce totalement infondée. Ce légume décrié par beaucoup est […]... Lire la suite

Passez-moi d’expressions !

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Une petite dose de superflu, ça vous dit ? Je vous propose de vous arrêter un instant sur ce fatras d’expressions ou de termes d’une insondable vacuité dont on nous abreuve au quotidien… et qui commence à me hérisser le poil. D’abord, d’où viennent-ils ces mots ou tronçons de phrases « passe-partout », qui désormais nous tombent […]... Lire la suite

Un portrait maison (2)

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Une fois n’est pas coutume, aujourd’hui, je vais prendre soin de la frange la plus conservatrice de mon lectorat. Vous qui regrettez cet âge d’or où des gamins de huit ans travaillaient dans les mines, parce qu’au moins, pendant qu’ils attrapaient la silicose, ils ne faisaient pas de bêtises. Vous qui regardez avec nostalgie l’époque […]... Lire la suite

My flyer is rich

Réel dépassant la fiction Billets d'humeur

Je vais vous parler aujourd’hui, de gens que j’affectionne tout particulièrement. Car contrairement à une légende véhiculée par certains, je ne déteste pas toute la création ! Et ces gens, pour lesquels j’éprouve le plus grand respect, ce sont les communicants. Parfaitement. Leur nombre et l’importance qu’on leur accorde dans notre modernité de tous les jours, […]... Lire la suite